Aperçu de carte : le Temple oublié

21/7/2017 | Blizzard Entertainment

Le Temple oublié a été retrouvé. Saurez-vous terrasser vos adversaires pour en prendre le contrôle ?

Si vous avez joué au mode multijoueur de StarCraft ou StarCraft: Brood War, vous avez sans doute passé des heures sur une certaine carte à quatre bases située dans la jungle, avec des extensions dans les coins. Si vous avez suivi l’actualité compétitive entre 1999 et 2004, vous avez certainement passé autant d’heures à admirer les meilleurs joueurs du monde tirer parti du relief de cette carte. Avec StarCraft: Remastered, qui sortira le 14 août, le Temple oublié fera son grand retour ! Lisez cet article pour découvrir l’histoire d’une des cartes de StarCraft les plus célèbres au monde : sa création, sa popularité et son influence sur la nouvelle génération de créateurs de cartes.

Les coulisses d’un champ de bataille légendaire

Tout comme le reste du jeu, les cartes originales de StarCraft ont été conçues dans des délais serrés il y a presque 20 ans. Quand nous l’avons interrogé au sujet du développement du Temple oublié, Scott Mercer, le concepteur principal, a pris le temps de réfléchir avant de répondre.

« Ça remonte à presque 20 ans, explique-t-il, mes souvenirs sont un peu flous. »

Mercer se souvient des objectifs de l’équipe pendant le développement du Temple oublié et des autres cartes d’origine. Ces champs de bataille devaient permettre l’utilisation de plusieurs stratégies, être uniques, récompenser l’expertise et offrir des chances équitables aux trois races du jeu, tout en étant d’une qualité artistique irréprochable.

De toutes ces cartes, le Temple oublié est peut-être celle qui a le mieux atteint ces objectifs. Pour autant, Mercer ne se serait jamais attendu à ce que le Temple oublié connaisse un tel succès. Sur ce point, cette carte est un microcosme à l’image de StarCraft lui-même : une œuvre créée à la main qui a fini par prendre vie.

Mais pourquoi le Temple oublié est-il si populaire ? Ses bases naturelles rapidement accessibles (avec des extensions proches des bases de départ) aident les joueurs à développer leur économie dès le début pour ensuite vivre un milieu de partie plus explosif avec de nombreuses unités. Pour prendre la troisième base, les joueurs doivent progresser vers le centre de la carte, et se rapprocher l’un de l’autre. Les extensions des îles encouragent l’audace en fin de partie, tandis que les nombreuses falaises obligent les joueurs à jouer stratégiquement pour déloger les défenseurs postés sur les hauteurs.

« La plupart des gens se souviennent du centre de la carte », raconte Matt Morris, responsable de la conception, qui était chargé de l’assurance qualité de Blizzard pendant le développement de StarCraft. « On dirait un temple extraterrestre, ça va bien avec ce contexte de guerre galactique… La carte pousse les joueurs à se diriger vers le centre ; elle leur rappelle visuellement qu’il s’agit d’un monde extraterrestre tout en leur proposant des moments de jeu uniques. »

Morris souligne également que les extensions « cachées » des îles offrent des choix stratégiques aux joueurs. « Soit vous allez les capturer vous-même, soit vous devez rester conscient que votre adversaire l’a peut-être fait, ce qui vous oblige à être attentif et à surveiller la zone. »

Mais l’aspect le plus intéressant du Temple oublié est peut-être la proximité (à vol d’oiseau) de ses bases nord et sud. C’est dans cet espace restreint qu’ont eu lieu quelques-unes des parties les plus folles des débuts de la scène compétitive de Brood War.

Des parties épiques dans un monde lointain

Au cours d’une partie légendaire, Lim « BoxeR » Yo Hwan a affronté un joueur inconnu dans la partie sud du Temple oublié. En début de partie, BoxeR a construit quatre casernes en périphérie de sa base. Quant à la suite… Voyez plutôt :

Faire flotter quatre bâtiments de production dans la base adverse et produire des unités… C’est ce genre d’idées démentes, mais ingénieuses, qui ont permis à BoxerR de remporter de nombreuses victoires et le surnom éternel d’« empereur ». Les autres joueurs ont eux aussi vécu des parties mémorables dans le Temple oublié. Regardez ce joueur terran riposter à l’assaut proxy de son adversaire protoss grâce à des décisions rapides et à une bonne dose de créativité :

Ne laissez pas ces vidéos vous convaincre pour autant que toutes les parties du Temple oublié ne durent qu’une poignée de minutes. Lorsque les deux joueurs stabilisent leur développement, les nombreuses bases de la carte peuvent devenir le théâtre de conflits prolongés, comme dans ce célèbre match opposant les joueurs coréens Chusung et SiR@SoNi, qui a duré 45 minutes et a abouti à l’épuisement complet des ressources de la carte. Malheureusement, de nombreux enregistrements de ces parties épiques ont été perdus avec les années. À vous d’en jouer de nouvelles !

L’héritage du Temple oublié

Progressivement, les joueurs ont découvert les stratégies les plus puissantes du Temple oublié, et même quelques failles exploitant sa disposition asymétrique. Des versions de la carte destinées aux tournois, comme celle du WCG, ont tenté de remédier à ces défauts d’équilibrage (les chars de siège de la base en haut à droite pouvaient par exemple bombarder la rampe et l’extension naturelle de la base supérieure gauche en toute impunité). Une version désertique a même été utilisée dans certains tournois de GhemTV en Corée du Sud en 2002 et 2003.

Petit à petit, les joueurs exploitant de mieux en mieux les particularités de la carte, le Temple oublié a fini par quitter la scène compétitive. Mais son influence sur la création de carte reste visible aujourd’hui. Python, par exemple, reprend la formule du Temple oublié : des bases principales proches à vol d’oiseau, des bases tertiaires attirant les joueurs au centre de la carte… Elle a fini par devenir une carte très appréciée. Presque toutes les cartes compétitives qui ont suivi le Temple oublié ont repris l’idée de ses bases naturelles accessibles et de ses multiples options d’extension.

La carte a peut-être disparu des tournois professionnels, mais si vous vous connectez au RPT gratuit de StarCraft , vous trouverez d’innombrables parties de 1c1 et 2c2 dans le Temple oublié. Près de 20 ans plus tard, sa jungle mystérieuse nous attire toujours autant.

Découvrez le Temple oublié en HD à la sortie de StarCraft Remastered, le 14 août ! En attendant, profitez gratuitement de cette carte sur le RPT de StarCraft !


Découvrez d’autres articles :

Tasteless et Artosis : 19 ans de StarCraft (et ce n’est pas fini !)
Rock and roll dans l’espace : retour sur le développement de StarCraft

Suivre les mises à jour

Ready to delve even deeper into the StarCraft universe?
Visit the StarCraft II site.